Nathalie HUET

 

Voilà c'est fini.

Félicitations aux nouveaux élus et à Yohan Penel, bon courage à eux pour faire face aux défis des semaines et années à venir.

Toute l'équipe qui m'a accompagnée remercie tous ceux qui nous ont soutenus tout au long de cette campagne, les nombreux internautes qui nous ont posé des questions et fait avancer dans nos réflexions, toutes les personnes avec qui nous avons eu de riches échanges depuis 8 mois et moi personnellement je remercie cette équipe formidable, ainsi que mes amis et ma famille qui ont accepté ce sacrifice d'un temps partagé pour la passion d'entreprendre pour les autres.

La plupart des personnes de ma liste vont retourner dans leur fonction de base : club, comité, ligue, voire licenciés tout court. Pour certains c'est l'engagement de plusieurs années de vie au sein de la FFBaD, et leur famille va pouvoir profiter d'eux. Moi je vais retourner aux fondamentaux de la vie et me tourner vers d'autres expériences. Je continuerai à alimenter ma page Facebook « Femmes de Bad » et « Good Bad Pratik » en attendant que les élus affectés à la communication s’emparent du sujet.

J'activerai dans les prochains jours un réseau pour que les filles "Osent" s'engager dans les instances de badminton jusqu'au plus haut niveau. Et les 28 filles dans les équipes en piste pour ces élections ont montré que c'était possible.

Il ne fallait pas qu'une femme soit élue à la fédé parce qu'elle était une femme, mais pour son projet et ses compétences. Cela aurait tout de même pu être un exemple, dans ce monde olympique encore trop fortement porté par des présidents. On peut se féliciter que ce soit le plus jeune président que la FFBaD ait été élu. Bon courage à lui pour cette dure vie qu'est la vie fédérale, coincée entre licenciés, ministères, instances internationales et aujourd'hui crise sanitaire. C'est souvent avec une armure et un moral d'acier qu'il faut pour affronter les hordes de licenciés, heureusement certains sont dans un esprit très constructif comme vous avez su le montrer au sein de nos rencontres et la fédération sera revenir plus forte.

Ensemble pour faire repartir le sport français et le badminton, en s'inspirant des nombreuses idées qui ont émergé tout au long de cette campagne.

Merci encore, à très vite sous d’autres cieux.

Nathalie HUET